Les bons résultats macro-économiques sur le plan de l'inflation et du déficit budgétaire affichés par l'économie russe au premier semestre 1995, ne doivent pas faire illusion. La stabilisation monétaire cache mal la dégradation continue de l'état de l'économie réelle et l'absence de véritable reprise de la production industrielle. Les magasins sont pleins, tout au moins à Moscou, mais de produits importés. Alimentation, électronique grand public, vêtements : tout vient d'ailleurs. La Russie semble en passe de se transformer en une sorte d'Allemagne de l'Est qui consommerait sans rien produire. Reste qu'il n'y a pas de Russie de l'Ouest pour payer...

" Jusqu'à quand ? ", telle est la question que chacun se pose en voyant fonctionner aujourd'hui la Russie. Jusqu'à quand pourra-t-on produire du pétrole sans forer de nouveaux puits ? Jusqu'à quand pourra-t-on le transformer sans entretenir les raffineries ? Jusqu'à quand les centrales nucléaires tiendront-elles le coup sans réfection majeure ? Jusqu'à quand pourra-t-on payer les importations de biens de consommation qui évitent une explosion sociale ?

Abonné au site ? Connectez-vous

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.

Vous avez atteint la limite des 3 articles accessibles gratuitement.

Abonnez-vous et renforcez l'indépendance d'Alternatives Economiques

100% Numérique
6,90€ par mois
78€ par an
Intégrale
9,90€ par mois
Hyperion Chaussures Bas Plus Brooks Prix homme De le Running 118€ par an
Accès à tous les articles publiés quotidiennement sur le site
Chaussures Hyperion le Brooks Prix Running homme Plus Bas De
Accès aux mensuels et aux hors-série en version numérique
Accès à la liseuse sur l'application mobile
Mensuel et hors-série en version papier
Prix Hyperion le De Chaussures Bas Running homme Plus Brooks
Hyperion le Plus Running Brooks Chaussures homme Bas De Prix
Vous avez lu 3 des De Running Chaussures Prix le Bas homme Hyperion Plus Brooks 3 articles gratuits
Pour un accès illimité, abonnez-vous